Shiatsu Humain à Daoulas et Landerneau

Au Japon où il est né il y a une centaine d'annés, le shiatsu est la thérapie manuelle la plus élevée; il fait partie de la médecine traditionnelle japonaise.
Au même titre que la calligraphie, le tir à l'arc ou la cérémonie du thé, les Japonais le considèrent comme un art. Pour celui qui le pratique, le shiatsu est un travail sur le souffle, la présence, le Hara.
Conscients de la nécessité des médecines holistiques, c'est à dire de la prise en charge du tout corps-âme-esprit, les médecins japonais ont créé une association : la Société Médicale Holistique Japonaise.
A l'origine pratiqué dans le cercle familial pour entretenir la santé et éliminer les petits maux du quotidien, le shiatsu s'est doté d'un cadre, façonné par l'histoire et l'évolution de la société japonaise. Ce cadre lui a été offert par la médecine traditionnelle chinoise, pour laquelle il est essentiel de se conformer aux cycles et rythmes universels.
Sans effets secondaires dommageables pour l'organisme, le shiatsu prend soin du corps et apaise les émotions. Dans l'approche de la santé asiatique l'un ne va pas sans l’autre.
Le praticien shiatsu exerce des pressions sur les méridiens d'acupuncture pour harmoniser la circulation de l’énergie et ce faisant, celle du sang et des liquides organiques. Leur ralentissement, stagnation, puis déficience est en effet à l'origine de nos maladies, ces dysfonctionnements ayant de multiples causes (émotions, climats externes et internes, alimentation, accidents, héritage familial.)

Simple, rigoureux et rythmique, le shiatsu de Ryotan Tokuda Sensei propose un voyage vers soi et vers le monde, l'humain ne pouvant se dissocier de son environnement, les déséquilibres de l'un se répercutant sur l'autre et inversement.
Cette notion d'équilibre entre microcosme et macrocosme est essentielle en shiatsu. Au fil des séances, l’individu retrouve son harmonie physique, psychique, mentale et émotionnelle.
En 1997, le Parlement européen désigne le shiatsu « médecine complémentaire digne d'intérêt ».
L'OMS le recommande pour ses bienfaits sur notre santé et les séances de shiatsu sont prises en charge par les instances de santé dans la plupart des pays de la Communauté européenne.
En France, le shiatsu fait partie des médecines douces ou médecines alternatives complémentaires (MAC). Bien qu’il soit reconnu par le corps médical français pour ses effets bénéfiques sur la santé et indiqué dans l'accompagnement de maladies telles que cancer, fibromyalgie, maladie de Parkinson, maladie d'Alzheimer, dépression... (cf. études menées conjointement par des organismes de soins et la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel), peu de mutuelles remboursent, à ce jour, tout ou partie des séances… En espérant une évolution pour le bien-être de chacun et une réelle prévention.

Dans la philosophie chinoise, le corps est considéré comme un jardin qu'il convient d'entretenir au fil des saisons.
L'harmonisation de nos souffles/énergies internes nous permet de nous adapter aux énergies environnantes.

« Les Japonais ont un concept connu sous le nom de Ki. C'est une énergie supplémentaire provenant de la conscience et qui vous permet de faire plus que les muscles seuls ne pourraient jamais faire. » Sally Swift

Séance de shiatsu pour adultes & enfants à partir de 3 ans :
Adulte : 60 €
Enfant (jusqu'à 9 ans) : 45 €

Quand recevoir un shiatsu ?

Des petites douleurs aux grands maux, les domaines d'application du shiatsu sont vastes. Le shiatsu peut apporter une réponse efficace à toutes sortes de pathologies, aussi bien physiques que psychiques puisqu'il rééquilibre toutes les fonctions organiques et tous les systèmes :
nerveux – endocrinien – respiratoire – circulatoire – digestif – musculo-tendineux – ostéo-articulaire – conjonctif – immunitaire.

Cependant, dans la tradition chinoise, la santé n'est pas un dû, elle est avant tout affaire de prévention. L'individu se doit d'avoir une hygiène physique et spirituelle afin d'honorer son "mandat céleste".

À l'origine, le médecin chinois était rémunéré par l'Empereur pour le maintenir en bonne santé. Si l'Empereur tombait malade, son médecin devait le soigner gratuitement.

Ainsi, lorsque "tout va bien", des séances de shiatsu sont recommandées à chaque changement de saison, soit quatre fois par an.

Quand "tout ne va pas bien", des séances espacées de une à plusieurs semaines peuvent être nécessaires avant de retrouver une harmonie où toutes les fonctions se nourrissent et s'équilibrent.


« Plus le flux énergétique circule mal, plus le corps se sclérose et s'encrasse. Ce sont justement ces mécanismes d'obstruction et de stagnation qui conduisent tôt ou tard à la maladie. » Barbara Ann Brennan


Déroulement de la séance :

  • Une séance de shiatsu traditionnel dure entre 1 heure et 1h15.
  • Le patient reste vêtu (vêtements confortables et chaussettes conseillés), il reçoit la séance allongé sur un matelas type futon, tatami ou assis sur une chaise.
  • J'applique les protocoles de RYOTAN TOKUDA Sensei comme enseignés à l'école NONINDO par ISABELLE LAADING. Les douze méridiens principaux sont traités à chaque séance.
  • Le shiatsu ne dispense pas d'un avis médical.
  • Les contre-indications à une séance de shiatsu sont : une grande fatigue, un état fiévreux, un traitement chirurgical récent.
  • Quelques bienfaits du shiatsu : regain d'énergie, amélioration du sommeil, de la mobilité, de la digestion et du transit, aide à la fertilité, disparition des troubles de la ménopause, apaisement mental...
  • Plus le patient est en équilibre, moins il ressent d'effets secondaires, il va juste se sentir mieux, avoir les idées plus claires.
  • Si le déséquilibre du patient est plus important, des effets désagréables peuvent être ressentis pendant quelques heures à quelques jours, puis ils disparaissent pour laisser place à un mieux-être.
  • Le shiatsu ne génère pas de maladie.

« La juste présence ouvre les portes de la perception. » Isabelle Laading

MEDECINE KAMPO

Les KAMPO (ou KANPO) font partie de la médecine japonaise. Ce sont des formules essentiellement à base de plantes chinoises, prises par le patient sous forme de pilules (WAN), poudres (SAN) ou soupes (TANG).
Ces formules entrant en résonance avec les points d'acupuncture, elles sont particulièrement indiquées pour prolonger les effets du shiatsu et accompagnent le traitement de déséquilibres/pathologies chroniques, saisonnières ou de symptômes liés à l'âge.
À l'image de la société japonaise, les formules contiennent une ou plusieurs plantes Empereur(s), Ministre(s), Conseiller(s) et Ambassadeur(s), chacune ayant un dosage, un rôle et des fonctions bien définis.


« Chaque organe, chaque cellule participe à la réceptivité et à la diffusion d'énergies subtiles universelles qui nous nourrissent en permanence. » Marie-Lise Labonté